Sensible aux différents états de la matière.

Prendre l’empreinte d’une matrice apparemment vierge.

 

Travailler l’état de cette matrice.

La reprendre.

 

Se laisser guider, curieux : la matière raconte.

Attaques, morsures, superpositions successives.

Figer ces différents clichés sur le papier pour la traduire.

 

Chacun de ces états utilise et transforme l’état précèdent.

L’évolution est, à chaque étape, définitive et irréversible.

 

L’empreinte se transforme par strates successives

On enlève ou on ajoute de la matière ?

Les tirages sont les témoignages du passage : cheminement de l’approche.

 

M’importe alors davantage la progression, l’évolution,

les traces du vieillissement, même prématuré, de la matrice

que la multiplicité des tirages.

 

Conserver une empreinte, relater une histoire,

Celle de la matrice, l’ayant fait disparaitre.

Dissoudre, rayer, tailler, fondre … superposer, enfouir, recouvrir

 

Apparition, disparition

la description